J'ai visité la maison de mes rêves

Quand j'avais 12 ans, mes parents ont choisi une habitation à la campagne pour y accueillir leur grande famille recomposée. Deux maisons regroupées, 18 pièces de vie, un grenier, un appentis extérieur, 2 jardins et une chambre pour (presque) chacun des 6 enfants. On pouvait compter 8 personnes, 2 chats, 1 hamster, 1 tournée de lave-vaisselle et 3 débarrassages de table par jour, 1 potager, 2 voitures, des tas de copains et des lessives à n'en plus finir... C'était génial, mais ce n'est pas de cette maison dont j'ai envie de vous parler.

Quand j'avais 12 ans, j'ai déménagé. J'ai changé d'école et j'ai pris un nouveau trajet de bus pour m'y rendre. Durant les 45 minutes de trajets effectués matin et soir, mon attention se perdait à travers les vitres du bus. Mais quand on arrivait vers Acoz, mon regard a toujours été attiré par une maison située sur le trajet. Je ne voyais pas grand chose de cette maison. J'apercevais un bout de sa toiture en béton et en pente douce. En voyant les corniches ressortantes, j'en déduisais que cette maison était composées de 2 corps disposés en oblique. A l'époque, (en 1991) les abords étaient assez touffus, les arbustes et les beaux arbres m'empêchaient d'en découvrir davantage. Mais je pense qu'elle a guidé mes choix futurs.


En 1998, j'ai fais le choix de suivre des études supérieures d'architecture d'intérieur et je suis allée vivre en kot sur Bruxelles. Là, j'ai étudié l'histoire de l'art et de l'architecture. Mes centres d'intérêts se sont portés rapidement sur ce qu'on appelle communément maintenant "le vintage". J'éprouvais une attirance envers l'architecture moderniste et le mobilier de cette époque.

Quatre ans plus tard, à la fin de mes études, mes parents ont divorcé et ils ont vendu notre maison. J'ai pris un appart et je ne suis plus retournée dans ce coin-là.


J'ai acheté mon premier meuble en 2001 chez "les petits riens" à la rue américaine, une enfilade moderniste de 2,4mètres de long pour 35 euros. Sur cette photo de Maxime (mon coloc' de l'époque) vous pouvez apercevoir le meuble en question, sur la gauche de la photo. (crédit photo : maximedecampenaere.com)



La semaine dernière, je reçois un SMS de mon amie Manu qui m'apprend que la maison de mes rêves est en vente. Je file me connecter sur IMMOWEB : aucune trace...

Le lendemain, une annonce est postée et je la reconnais d'emblée! Elle est belle, magnifique même... L'extérieur est splendide, les formes modernistes sont exceptionnelles, l'intérieur est dans son jus : j'adooooore!!!

Les détails constructifs me plaisent énormément : le cachet de la porte d'entrée, l'implantation des chemins menant à cette entrée, le percement dans la toiture pour éclairer l'arbuste, les meubles de cuisine CUBEX, le feu ouvert suspendu... En photo, tout me plaît.

J'en parle à Gaston qui me convainc de prendre RDV pour la visiter.

J'hésite... Je suis heureuse à Virginal, je n'ai pas envie de partir. Je n'ai pas non plus besoin de me projeter ailleurs. J'ai entrepris de créer mon entreprise ici, et on commence à faire notre chemin... Ailleurs, ça serait recommencer à zéro...


Mais la graine semée dans mon esprit grandit à une allure folle. Je rêve... Je me projette à l'aide des photos de l'agence.

Je tire les cartes de mon oracle, elles me disent que "rien n'est gravé dans le marbre".

Les chats que je croise me dévisagent comme jamais.

Je médite pour comprendre les signes que m’envoie l'univers.

Je fais un pacte : si je gagne au Lotto ce samedi, je rénoverai soigneusement la maison de mes rêves pour qu'elle resplendisse à nouveau.


J'obtiens un rendez-vous pour visiter la maison de mes rêves ce samedi à midi. Tout pourra encore se jouer au soir lors du tirage de la Loterie nationale...



Nous sommes samedi, il est 12h08, j'ai la gorge serrée et une boule au ventre. Mes mains sont moites. L'auto s'engage sur le sentier chaotique qui nous révèle la sublime architecture. Elle est âgée, c'est vrai, mais ses volumes extérieurs sont très bien proportionnés. Les 2 volumes peints en blancs, assemblés entre eux comme un boomerang, semblent flotter sur les fondations en briques rouges, construites en retrait. Les pentes des toitures semblent s'élever vers le ciel. Elle est aérienne, légère et pourtant ancrée. Et elle me plaît!


L'agent immobilier nous propose de commencer la visite par le garage. (Avec le recul, j'aurais du insister pour la visiter par l'entrée.)

Nous commençons donc l'inspection par le sous-sol de cette belle bâtisse. J'ai un coup de cœur pour cette porte de garage à accordéon. Quelle idée géniale de l'architecte pour ouvrir ce volume (double garage) vers le grand air!

Le dédale de petites caves nous indique que cette maison est bien organisée pour le rangement (très courant pour les années 60). Quelques marches nous mènent au cœur de la maison, au nœud du boomerang. Cette pièce qui fait hall d'entrée/hall de nuit à de ce fait, une forme chaotique. C'est un croisement qui nous mène au jardin arrière, aux caves, à la porte d'entrée, aux chambres, au bureau, à un WC invité, à la cuisine et au séjour. Un nœud...

La circulation est excellemment desservie par ce nœud. Quelle idée géniale! Toutes les pièces se connectent à cette pièce, ce qui rend sa forme complexe.



Quelques marches nous mènent à un couloir qui déssert 3 chambres, une salle de bain lumineuse, un large et profond rangement qui ressemble à une lingère et un dressing familial. (Déjà en 1965? Mais quelle bonne idée!!!)

En revenant sur nos pas, nous nous dirigeons vers le séjour/salle à manger, accolé à la cuisine, qui donnent tous 2 sur la terrasse couverte et le jardin arrière, ainsi que sur la large terrasse suspendue au-dessus du jardin avant. Cette lumière transversale est splendide.

Le séjour/salle à manger est coupé en deux visuellement par une large cheminée à laquelle est suspendue un feu ouvert et une réserve de bois qui flottent au-dessus du dallage en pierre de pays.

Le jardin est joliment arboré. Les vues arrières portent sur la campagne Gerpinnoise.

L'architecte a réalisé un vrai beau boulot : tous les détails ont été étudiés pour rendre la vie de ses habitants agréable et pratique.


Cette maison n'a jamais été rénovée, elle est dans son jus. (C'est ça qui m'a plu!)

Mais malheureusement, depuis sa construction en 1965, des contraintes sont venues s'accrocher à cette belle maison :

- La route très fréquentée est un obstacle à la sérénité, et c'est dommage.

- La belle a pris de l'âge. J'ai la sensation qu'une rénovation pour en faire un logement moins énergivore (aucun châssis isolé, ni ventilé et une cuve enterrée de 6000 litres de mazout, ça fait mal!!), aux normes (pas de raccordement à la terre) et en respectant la superbe architecture coûterait pas moins de 200 000 euros.


Jamais je n'achèterai cette maison. Elle n'est pas pour moi.

Je ne suis pourtant pas déçue de l'avoir visité.


Á écrire cet article et à tenter de reconnecter les morceaux grâce aux photos de l'agence et aux souvenirs de ma visite, j'ai beaucoup appris à reconstituer son plan.

Ce plan est génial, il est LE plan magique qui se déploie en boomerang autour d'un nœud qui relie toutes les fonctions, les accès et les étages de cette maison.



Je suis très heureuse d'avoir pu visiter cette maison qui m'avait inspiré dès l'enfance.

Elle me conforte dans mes choix actuels, de vouloir créer des intérieurs intelligents : qui allient pratique, esthétique et confort.

Je n'ai qu'une envie : Qu'on me mette de nouveau à l'épreuve!


Et je n'ai aussi qu'un souhait : que cette splendide maison parvienne à trouver les bonnes personnes qui sauront la rénover pour lui offrir le confort actuel, tout en conservant ses grandes qualités architecturales afin qu'elle reprenne un second souffle.

"Bonne chance et bon vent, la belle!"

Liens utiles :

Toutes les photos de la Belle proviennent de VLAN : https://www.vlan.be

La vue en plan de la Belle est un dessin réalisé de mémoire par Marie DEGROOTE

Lien vers la page de vente de cette maison : https://www.century21.be/fr/nos-biens/details/a66aa370-61d7-45fd-b002-919605d87dd5

Lien vers les cuisines belges CUBEX : https://www.cubex.be/

Lien vers l'entreprise d'architecture d'intérieur/décoration pour rénover cette maison : https://www.soeurspoppins.be



Liste non exhaustive des travaux à effectuer sur cette Belle : - un tout nouveau réseau d'électricité,

- un chauffage par le sol,

- des panneaux photovoltaïques,

- une pompe à chaleur Air-Eau,

- une isolation par l'intérieur,

- de nouveaux châssis,

- de beaux revêtements de sol, (pourquoi pas du granito coulé dans le séjour?)

- une nouvelle cuisine CUBEX, of course!

- une salle de bain plus actuelle

De plus, un petit coup de peinture extérieur ne lui fera pas de tord... Enfin, vous l'avez compris, je la vois déjà dans son habit de princesse!


A plus, dans le bus! ;°)

Marie P.

25 vues
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

Les Sœurs Poppins  |  17/1 rue du Centre - 1460 Virginal (Ittre)  |  +32(0)498 071 220  |  soeurspoppins@gmail.com

Copyright © 2020 by Les Sœurs Poppins.